Crise : comment les marques résistent aux scandales

Après Perrier et ses traces de benzène, Nike et ses salariés de moins de 12 ans, Quick et son staphylocoque doré et Total et sa marée noire, voici Findus et sa viande de cheval. Dernière née d’une longue série de scandales qui, année après année, ont alimenté les rédactions, bouleversé l’opinion et secoué des entreprises tour à tour épinglées pour manquement aux règles d’hygiène, atteinte à l’environnement ou encore tromperie sur la marchandise, l’affaire défraye la chronique depuis des semaines.

See on www.lenouveleconomiste.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s