De l’intérêt d’acheter des fans sur Facebook

Comme vous l’aurez deviné, c’est par pure provocation que j’ai choisi ce titre. Dites-moi franchement que vous n’avez pas cru que j’allais vous recommander l’achat de fans ? Si ? Nooooooooonnn

Ce n’est évidemment pas la première fois que je tombe sur ce genre d’offres mais j’avoue que ce soir, c’est le communiqué de presse de trop. Je ne leur ferai pas de pub car ils n’en valent franchement pas la peine (non non, pas d’url à partager !). Si je ne prenais pas tant à cœur mon métier de Community Manager, j’en rirais presque. Sauf que… c’est encore lancer un pavé dans la mare et contribuer à fausser l’image de notre si beau métier, qui repose en partie sur la passion.

Que vous promettent ce genre de sociétés ? Régalez-vous !
Pub fans

Bref, on croit rêver : on vous promet de gagner des fans, gratuitement (!) via une plateforme d’échanges. Mais bien sûr… La question qui me brûle tout de suite les lèvres est : mais quel est donc leur business plan ? Parce que franchement, je serai assez curieuse de savoir comment ils se rémunèrent… à moins que ce ne soit de la simple générosité ?

Avoir plus de fans vous donnerait ainsi une plus grande visibilité ? Mais encore ? Oui bien sûr, vous aurez plus de fans, mais vous n’aurez pas pour autant plus de qualité de contenu, d’interactions, d’enrichissement de votre communauté. L’intérêt d’avoir des fans « fantômes » ? Aucun ! Offrir des fans géographiquement proches ? Une fois encore, quelle valeur ajoutée ? Puisque l’on sait que ces mêmes fans seront tout aussi inactifs ?

Alors, l’intérêt d’acheter des fans ? C’est encore le meilleur moyen de se décrédibiliser, tout simplement… Quant à mêler la profession de Community Manager et reléguer ce dernier au simple « acheteur de fans », c’est le pompon ! D’où ma réaction…

Si je m’écoutais, je prendrais le temps d’engager la « conversation » avec ce genre d’individus afin de les pousser un peu dans leurs retranchements et de voir jusqu’où ils peuvent pousser leur argumentaire…

Qu’en pensez-vous ? Vous me suivez sur ce coup-là ? 😉

Naissance d’un nouveau blog : chroniques d’une CM

C’est avec émotion que je vous annonce la naissance de mon second blog : Chroniques d’une CM

Un blog qui prend la forme de chroniques traitant de l’actualité des médias sociaux et de partages d’opinions.
Une façon pour moi de prendre appui sur les choses qui m’interpellent et de vous faire partager ma vision des choses.

A bientôt sur cet autre blog ? 🙂

Sensibilisation réseaux sociaux – Vidéos

Face aux dangers représentés par les réseaux sociaux pour tout individu et plus particulièrement les jeunes, il paraît indispensable de les sensibiliser. A cet effet, plusieurs initiatives ont été lancées faisant suite, notamment, à la série de suicides chez les adolescents. Ainsi, on se souviendra d’Amanda Todd, jeune canadienne de 15 ans, qui s’est donné la mort le 10 octobre 2012 suite au harcèlement qu’elle a subi sur internet et Facebook. Cet été, en Angleterre, c’est la jeune Hanna Smith, âgée de 14 ans, qui s’est pendue après avoir été harcelée sur le réseau social Ask.fm.

Amanda Todd

Plus que la mise en cause des réseaux sociaux en eux-mêmes (David Cameron, Premier Ministre Britannique a en effet appelé au boycott du réseau social Ask.fm), il convient avant tout de veiller à sensibiliser les « personnes à risques » dont font essentiellement partie les adolescents. Mais il convient également de sensibiliser les adultes (parents) qui ont (trop) souvent tendance à se réfugier derrière la non-maîtrise des nouvelles technologies.

Ainsi, l’association Cyber Smile vient-elle de diffuser une vidéo choc mettant en scène la vie d’une jeune fille dont la santé mentale se dégrade au fur et à mesure des attaques dont elle est la cible sur Internet. Un film bouleversant et alarmant qui recommande aux victimes de cyber intimidation de ne pas répondre aux attaques pour ne pas aggraver la situation. Une vidéo que je vous conseille fortement de diffuser à votre entourage !
Cyber intimidation

Cyber smile

A visualiser également la vidéo (FranceReplayTV) de sensibilisation aux dérives que peuvent entraîner les réseaux sociaux. Publié sur YouTube le 21 août 2013, il s’agit d’un documentaire d’une heure sur les conséquences de partager des informations personnelles sur le réseau social Facebook : La folie Facebook

Enfin, lors du dernier Festival de Toronto (du 5 au 15 septembre 2013), Walter Woodman et Patrick Cederberg, jeunes réalisateurs, ont pu présenter « Noah », court métrage tourné sur un ordinateur : Noah – Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des internautes !

imageSon action se déroule entièrement à travers des écrans d’ordinateur et d’iPhone. Réalisé par Walter Woodman et Patrick Cederberg, tout juste diplômés de l’Université de Ryerson, le film raconte la vie online de Noah Lennox (Youporn-Facebook-Chatroulette-Skype…) et du déclin de la relation avec sa petite amie.

Vidéo de sensibilisation sur l’addiction des médias sociaux et l’intrusion/stalking que cela peut entraîner en matière de dérives.

Un début de réponse ? Eraser : Une loi californienne protège l’e-réputation des jeunes. Une loi qui montre déjà ses limites (car réservé uniquement aux mineurs de cet Etat) et dont l’application en France est encore loin d’être acquise.

Et vous, qu’en pensez-vous ? 🙂

Avis de consommateurs : la défiance s’accroît

Faux avis de consommateurs

Avis de consommateurs : la défiance s’accroît

A l’heure où les avis de consommateurs sont plus que jamais la « référence » pour l’acquisition d’un produit ou d’un service, il est devenu indispensable de faire la chasse aux faux avis.

En effet, la conséquence directe en est une perte de confiance des internautes et par la même, une baisse du « pouvoir de recommandation ».

C’est pourquoi l’AFNOR a mis en place le 4 juillet 2013, la norme NF 274-501 avec pour objectif principal de pallier à cette problématique. Permettant ainsi à tout site désireux de voir ses avis de consommateurs « certifiés ».

Et vous, qu’en pensez-vous ? Cette mesure sera t-elle efficace ? Restaurera t-elle la confiance des (futurs) consommateurs ?

Pour aller plus loin, inscrivez-vous à la Web-Conférence NF Service Avis en ligne, le 3 octobre 2013.

USA : Facebook et immobilier

FB immo

Aux Etats-Unis, un bon profil Facebook facilite l’obtention d’un prêt immobilier.

Les réseaux sociaux sont tellement intégrés aux Etats-Unis, qu’ils semblent même être pris en compte pour des décisions telles que l’obtention d’un prêt immobilier.

Une pratique qui, je l’espère, n’est pas prête d’arriver en France. Serait-il seulement imaginable, de devoir créer ses profils médias sociaux à seule fin de servir de « caution » ? Dans des secteurs aussi sérieux que la banque, l’assurance, l’immobilier ?

Comment peut-on imaginer en arriver à de telles extrémités ? S’il fallait encore un prétexte pour insister sur la gestion de ses paramètres de confidentialité. Ou alors faut-il envisager de se créer un profil « bien sous tout rapport » spécifiquement pour les établissements de ce type ? Jusqu’où irait-on alors dans la « violation » de la vie privée ? Comment les autorités pourraient-elle justifier de telles pratiques ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?