Faux avis, une problématique de taille !

faux avis

A l’heure où les médias sociaux ont une place prépondérante dans nos prises de décisions et dans nos actes d’achats, certaines entreprises n’hésitent pas à recourir aux faux avis pour influer sur nos comportements.

Restauration hotellerie

Ainsi, Elsa Fayner, journaliste pour Rue89, nous relatait-elle en juillet dernier l’exemple du restaurant (fictif) chez Oscar et celui, tout aussi parlant, de Peter Hook, directeur de la communication des hôtels du Groupe Accord et de ses pratiques frauduleuses.

Détecter

Si certains indices peuvent nous permettre de déceler ces faux avis, il n’est pas pour autant évident pour un individu lambda d’y voir très clair. Selon l’article du Time datant du 25 septembre 2013 , voici quelques pistes de détection :
– l’usage intempestif de pronoms personnels ;
– l’exagération ou abus de qualificatifs ;
– l’usage à outrance de certains mots-clés ;
– l’utilisation de langage figuratif dans un contexte non approprié

Amex Tripadvisor

Pour pallier à ces contrefaçons, certains pays comme les Etats-Unis tentent de mettre en place des moyens de vérification. Ainsi, American Express et TripAdvisor ont-ils mis au point un système permettant aux consommateurs d’établir une preuve d’achat. Un moyen intelligent de vérifier que les avis donnés sont bien le fait de clients réels.

afnor normalisation

Mais c’est en France que la riposte s’organise le mieux avec la mise en place de la Norme NF Z 74-501. Norme qui a pour objectif de réglementer la fiabilité des processus de collecte, modération et restitution des avis de consommateurs.

Pour aller plus loin dans la compréhension de la mise en place de cette norme, un article à venir très prochainement sur les détails de son élaboration et ce qu’elle implique.

Curation : arme de séduction massive pour vos experts !

Experts

Vous souhaitez mettre en place une stratégie digitale sur les réseaux sociaux et mettre en avant l’expertise de vos collaborateurs ? Oui mais voilà, lorsque vous leur demandez de rédiger un article sur ce sujet, vous vous heurtez à un mur… Et quel mur ! En substance, on vous explique qu’il faut du temps pour ça, que ce n’est pas prioritaire et qu’après tout, c’est une affaire de Marketing.

Et bien non, s’il y a une expertise à mettre en avant, c’est bien la leur ! Mais plutôt que de vous entêter à les convaincre malgré eux, ce qui serait voué à l’échec, pourquoi ne pas tenter une approche différente ?

Au travers de cet article, je vous propose de les sensibiliser en leur présentant une nouvelle approche : la curation.


Oui mais qu’est-ce que la curation au juste ?
Pour faire simple, il s’agit d’un outil d’agrégation de contenus (il en existe plusieurs), une plateforme où vous allez centraliser toutes vos sources d’informations et diffuser les plus pertinentes sur les médias sociaux de votre choix. Pour ma part, j’ai une certaine préférence pour Scoop.it , c’est donc à partir de celui-ci que nous allons opérer. 

Logo Scoop.it

Mais revenons à nos experts… plutôt que d’y aller au forcing, demandez-leur de vous aider à juger de la pertinence des articles récupérés. Prémâchez-leur le travail : créez un topic pour chacun d’entre eux. Paramétrez-le au mieux : ajouter des mots-clés, des sources, dans l’absolu, vous pouvez tout intégrer ! Pensez également à paramétrer les comptes réseaux sociaux de vos experts afin de leur faciliter le travail de diffusion. Il peut s’agir, selon votre secteur d’activité, de Facebook, Viadeo/LinkedIn, Twitter. Ce peut être aussi bien leurs propres comptes que le compte officiel de l’entreprise ! Pensez-y !

Une fois ce travail terminé, provoquez une réunion et présentez-leur brièvement l’outil. Attention ! Montrez-leur uniquement les fonctionnalités qu’ils auront à utiliser ! Mettez bien en évidence la simplicité du procédé (diffusion d’infos) et les avantages que cela représente pour eux !

Rassurez-les en les informant que vous avez pris en charge tous les aspects techniques et les divers paramétrages de l’outil.

Expert loupe
Expliquez-leur ce que vous attendez d’eux et que vous ne pouvez faire à leur place. Valorisez-les ! Faites leur comprendre qu’ils ont tout à y gagner : en popularité, en reconnaissance voire en expertise. Ils pourront également augmenter leur réseau, échanger avec leurs pairs, bref, être acteurs de leur e-réputation !


Attirez également leur attention sur la possibilité d’ajouter des « insights » (commentaires) s’ils le souhaitent. Et si ma foi, l’envie leur prend d’écrire un article, il est également possible de créer un scoop (article) ! Et une chose en amenant une autre, allez savoir, peut-être leur viendra t-il l’idée de vous proposer un article pour le blog de l’entreprise ! 😉

Pour plus d’infos concernant l’utilisation de Scoop.it, je vous invite à consulter mes deux derniers articles : « La curation avec Scoop.it« , et plus récemment « Scoop.it affinez votre sourcing« . L’outil ayant évolué depuis le premier document, n’hésitez pas à m’écrire si vous avez besoin de complément d’informations.

Et si vous souhaitez aller encore plus loin, faites de temps en temps un tour des topics, taggez chaque article avec le « mois/année » et faites chaque mois un « ce qui s’est passé ce mois-ci ». Pour cela, il vous suffira de vous rendre dans la rubrique « find » du topic concerné et de rechercher le mois/année correspondant.
Renforcez ainsi l’émulation entre experts en diffusant à chacun le travail de tous !

C’est maintenant à vous de jouer ! N’hésitez pas à me faire part de vos retours si vous avez tenté l’expérience, il est toujours enrichissant de partager ! 🙂