Facebook@Work par CENTURY 21

Depuis janvier 2015, la nouvelle solution de Facebook fait l’objet d’une bêta privée depuis pour son réseau social professionnel ou RSE (Réseau Social d’Entreprise).

Facebook@WorkKesaco ? Selon la propre définition fournie par Facebook, Facebook@Work permet : « de créer un compte professionnel qui est distinct de son compte Facebook personnel. Avec un compte Facebook at Work, il est possible d’utiliser des outils Facebook pour interagir avec ses collègues. Ce que le collaborateur partage avec son compte professionnel n’est visible que par les autres personnes de l’entreprise. Enfin, il est précisé que pour pouvoir configurer un compte professionnel, l’entreprise du collaborateur doit utiliser Facebook at Work« .

Parmi les premières entreprises à tester Facebook@work.
L’occasion d’échanger avec Laurent Vimont, Président de Century 21 France et son équipe :


Vous avez créé, il y a plus d’un an, un groupe privé sur Facebook réservé aux membres du réseau CENTURY 21. Pourquoi ce groupe ?

CENTURY 21 est un réseau regroupant en France 850 points de vente. Pour nous adresser aux professionnels de la marque, nous utilisions beaucoup les emails et Intranet, mais la communication était, de fait, essentiellement descendante, or il est dans l’ADN de notre organisation de favoriser l’échange d’informations et le partage de bonnes pratiques.

Lorsque Facebook est arrivé, nous nous sommes assez naturellement emparés de cet outil pour communiquer avec nos clients, mais aussi en groupe fermé en trouvant dans ce système un moyen de compenser les lacunes d’une communication exclusivement descendante et d’animer le réseau de manière plus efficace. Aujourd’hui, ce groupe privé regroupe 1560 membres.

Par la création de ce groupe, il apparaissait logique que vous étiez tout désignés pour intégrer Facebook@Work en interne. Comment ce choix s’est-il présenté à vous ?

Nous avons dans nos gênes le goût de l’innovation et intégrons facilement les évolutions technologiques. CENTURY 21 utilise depuis longtemps Facebook et nous avons tissé des liens d’amitié et de confiance avec Laurent Solly, le directeur général de Facebook France. Considérant que notre réseau était en avance sur les nouvelles technologies et mature sur le sujet, Laurent Solly nous a proposé d’intégrer l’outil Facebook@Work. Nous sommes fiers aujourd’hui d’être le seul acteur immobilier en Europe à le tester.


Laurent Vimont, Président de CENTURY 21 France et Laurent Solly, 
Directeur Général Facebook France

Avec un réseau de 850 agences et cabinets en France regroupant au total 5 500 personnes, l’objectif de conversion de CENTURY 21 en interne est de 100%.


Comment allez-vous procéder pour déployer Facebook@Work en interne ? Avez-vous mis en place un programme d’ambassadeurs ?

Une fois le projet présenté au comité de direction de CENTURY 21 France, nous avons décidé de l’adopter rapidement, accompagnés par les équipes de Facebook pilotées par Julien Lesaicherre (Mobile platform partnerships, EMEA, Facebook), tandis qu’en interne nous avons désigné un responsable du projet, Valéry de la Bouralière, notre directeur de la communication adjoint.

Début octobre se tenait notre Atelier de Management, un événement annuel qui regroupe tous les patrons et managers de CENTURY 21. Laurent Solly a été invité à y intervenir pour présenter le projet. Quelques jours plus tard, nous ouvrions le système d’abord au siège de CENTURY 21 France, puis à l’ensemble du réseau.


Comment Facebook vous a t-il présenté l’outil et quel a été l’élément déclencheur dans votre choix de l’adopter ?

Facebook@Work répond à notre problématique de communication interne, ce qui n’a pas échappé à l’équipe Facebook. Une fois la présentation de cet outil faite en petit comité dans les locaux de Facebook France, nous avons décidé de fonctionner en mode start up de manière très réactive, avec la conviction que l’outil s’adaptait parfaitement à notre mode de communication tout à la fois descendante, ascendante et transversale.


Pouvez-vous m’expliquer en quelques mots quels sont les atouts de Facebook@Work de manière générale et plus particulièrement pour votre structure ?

Facebook@Work se positionne comme un véritable outil professionnel. Il est modulable et personnalisable. Il permet de brasser une quantité incroyable d’informations, d’échanger, de partager, de créer des groupes par centres d’intérêts et pour CENTURY 21 France, de prendre la température du réseau. Facebook@Work répond à de réels besoins B to B.


Quels critères avez-vous fixés pour déterminer de la pertinence de l’outil et sur quelle période ?

Le deal est clair. Nous sommes en phase de test jusqu’à fin 2016. Nous mesurerons la pertinence de Facebook@Work pour notre réseau en fonction du taux d’utilisation par les professionnels de notre marque, de la fréquence d’utilisation de l’outil, du taux de téléchargement de l’application pour un usage à l’extérieur de l’agence. Enfin, nous verrons si, au final, Facebook@Work nous permet de supprimer d’autres outils et de gagner en simplicité et fluidité dans notre communication avec le réseau.


Avez-vous rencontré des freins ? Risque de confusion avec une utilisation personnelle, sécurité de l’information, utilisation par Facebook de données confidentielles ? Comment les avez-vous résolus ?

Les freins ont été levés rapidement : les profils Facebook et Facebook@Work sont distincts, et les utilisateurs comprennent immédiatement que sur Facebook@Work, les fonctionnalités sont dédiées à un usage professionnel visant à gagner en performance.


Avez-vous mené en interne une campagne de sensibilisation pour préparer votre réseau à l’utilisation de Facebook@Work ?

Cette campagne d’évangélisation, de formation à l’intérêt de l’outil est permanente et se fait par tous les moyens dont nous disposons ; nous pouvons notamment compter sur notre équipe de consultants qui est sur le terrain aux côtés des agences CENTURY 21.


Pour terminer et en cas de succès de l’utilisation de l’outil en France, prévoyez-vous d’en étendre son utilisation à l’ensemble des collaborateurs de CENTURY 21 dans le monde (soit un total de 7 100 agences et cabinets indépendants et 100 000 collaborateurs répartis dans 13 pays) ?

Toutes les master franchises CENTURY 21 sont indépendantes, mais il est clair que notre expérience est suivie de très près par les autres master franchises, notamment celle des USA.
Si les résultats s’avèrent concluants, cela devrait générer d’autres vocations.

Affaire à suivre donc début février 2016 pour voir si CENTURY 21 va transformer l’essai. Gageons que c’est plutôt bien parti ! 🙂

Vous aussi, vous testez actuellement Facebook@Work au sein de votre structure et souhaitez échanger sur vos premières impressions ? Contactez-moi pour en parler 🙂
Vous êtes décisionnaire au sein de votre entreprise et vous souhaitez tester Facebook@Work ? Faites votre demande ici auprès de Facebook.

Découvrez aussi le retour d’expérience de My Little Paris !

2 réflexions au sujet de « Facebook@Work par CENTURY 21 »

  1. Ping : My Little Paris et Facebook@Work : premiers retours | Chroniques d'une CM

  2. Ping : Facebook pour les pros, amorcez-le virage ! | Chroniques d'une CM

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s