Générer un thread via votre blog WordPress ? Une (vraie) bonne idée ?

Vous en avez entendu parler, récemment WordPress à fait la lumière sur une nouvelle fonctionnalité permettant, via le Jetpack, de générer automatiquement un thread sur Twitter à partir de vos articles de blog. Pour plus d’info, lire l’article du Siècle digital à ce sujet : https://siecledigital.fr/2020/10/14/wordpress-outil-thread-twitter/

Fonctionnalité que je me suis bien évidemment empressée de tester pour en comprendre le mécanisme et en analyser les avantages et inconvénients. Je vous ferai ensuite part de mes conseils pour utiliser au mieux cette nouvelle fonctionnalité. Je terminerai par mes conclusions quant à la pertinence de cet outil.

Les avantages :

– Cela peut représenter un gain de temps : en effet, vous n’aurez à publier qu’une seule fois pour donner de la visibilité à vos contenus via votre blog et via Twitter.
– WordPress vous donne une visibilité sur le découpage qui est fait de votre article en nombre de tweets (sachant que les phrases ne seront par exemple, jamais coupées, ce qui est un très bon point !).
– Cela vous offre l’opportunité de communiquer sous forme de thread thématiques, sur le principe de la curation de contenus et, par extension, de fidéliser votre audience.

Les contraintes :

– Cette fonctionnalité n’est disponible qu’à la création d’un article. Vous ne pourrez pas rééditer vos anciens articles pour les transformer en thread, pas de « rattrapage » possible !
– Rédigez votre article à partir de votre navigateur et non via l’application WordPress.
– Il vous faudra impérativement utiliser l’éditeur de blocs et non l’éditeur classique (je vous explique pourquoi dans la partie conseils).
– Vous devrez structurer votre article en fonction du découpage (et l’exercice n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît…).
– Si vous souhaitez en plus un découpage optimal, vous aurez parfois à réécrire certains passages (en tenant compte du nombre de caractères)… Il vous faudra penser en termes de série de tweets plus plutôt qu’en article.
– Vous devez respecter les codes de Twitter (@mentions, hashtags…).
– Vous n’avez pas la possibilité de tagguer des twittos sur vos visuels.
– Votre article ne ressemblera donc pas à un article de blog standard, vous risquez alors de perdre vos lecteurs.

Mes conseils :

– Saisissez le contenu de votre article « au kilomètre », c’est à dire sans mise en forme, vous verrez par la suite que cela vous simplifiera les choses au moment de la structuration.
– Adoptez le réflexe de sauvegarder régulièrement votre contenu mais surtout en mode « brouillon ». Pour éviter tout bug (comme ça a été mon cas), ne publiez pas votre article directement.
– A chaque découpage automatique et pour rendre votre thread plus digeste, je vous conseille fortement d’insérer un visuel à chaque début de tweet. Je vous parlais précédemment de l’éditeur de blocs. C’est là tout son intérêt : chacun de vos visuels doit être créé dans un nouveau bloc ! C’est impératif si vous voulez que votre visuel soit pris en compte.
– A propos de la taille de vos visuels, je vous partage une astuce personnelle : adoptez le format 1024×573 pixels. Cela évitera qu’il ne soit tronqué par Twitter, quelque soit le « device » utilisé par les lecteurs. Mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté 😉
– Autant que possible, identifiez les comptes Twitter des personnes/entreprises que vous mentionnez. Ils seront ainsi notifiés lors de la publication de votre thread et les encouragera à relayer votre contenu. J’attire votre attention sur le fait que vous devrez identifier les bons Twittos via Twitter car WordPress ne propose pas de fonctionnalité pour vérifier que les comptes sont bien les bons.
– Pensez également à identifier les mots clés de votre article sous forme de hashtags (ex: #marketingdigital) mais attention à ne pas en abuser ! Un hashtag par tweet me semble être idéal (deux au grand maximum). Même conseil que précédemment, il faudra là encore passer par Twitter pour identifier les bons mots clés !

Dernière astuce et pas des moindres, pour clore cette série de conseils :

Une fois votre thread généré et publié, je vous conseille fortement de revenir à votre structure d’articles habituel. Pourquoi ? Parce que vos abonnés pourraient être surpris par cette nouvelle forme d’article sur votre blog et, pour peu qu’ils ne soient pas en plus, utilisateurs de Twitter, vous risqueriez de les perturber et qu’ils passent à côté de votre contenu ! Aussi, pour vous prémunir de ces éventuels écueils, suivez cette astuce…

Conclusion :

Comme je vous l’ai précisé en début d’article, j’ai moi-même testé cette fonctionnalité pour estimer sa pertinence pour mon usage perso/professionnel. Si j’ai bien saisi l’avantage qu’elle offrait, j’avoue que je n’avais pas réalisé quel investissement (en temps, en structuration…) cela pouvait représenter en amont par rapport à la plus value de l’outil.
Si votre article n’est pas très long (présentation d’un livre par exemple), cela peut être intéressant mais si votre article est conséquent, vous risquez de perdre beaucoup de temps (et toujours en utilisant mon astuce précédente !). Ce fut mon cas pour la 1ère version de cet article… et j’ai décidé de revoir ma copie…
A utiliser avec parcimonie donc.

Et vous, avez vous testé cette fonctionnalité ? Quelles sont vos conclusions ? C’est à vous ! N’hésitez pas à me partager vos impressions, suggestions, idées d’améliorations en commentaires…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s