Démarquez-vous sur Twitter !

bocal

Voici un article que je n’avais pas prévu d’écrire mais comme je suis particulièrement active sur Twitter depuis quelques temps, je suis aux aguets quant à la manière d’optimiser mon utilisation. Une façon d’utiliser au mieux les fonctionnalités de Twitter pour maximiser l’effet de mes tweets.

Et comme j’apprécie de partager mes petites recettes, j’ai décidé de vous en parler. Rien de particulièrement innovant dans cet article, je ne me base que sur l’existant. Simplement, j’aborde des fonctionnalités sous un autre angle qui me paraît plus intéressant et je vais vous expliquer pourquoi.

twitter

Pour la majorité d’entre nous, nous utilisons Twitter au fil de l’eau ou, si nous avons un rythme de publications soutenu, nous les automatisons le plus possible. Mais, comme l’avez peut-être noté, il semble que Twitter veuille adopter des mesures de plus en plus drastiques en matière de qualité de contenu.

Notamment :

Si vous avez lu mon précédent article sur les nouveaux formats du journalisme, vous aurez compris que j’ai particulièrement à coeur de chercher ce petit « plus «  qui me différenciera des autres twittos.

J’ai réalisé ce matin, alors que je rattrapais les tweets que j’avais raté sur mon fil depuis ma dernière connexion, que ce n’était pas évident de suivre un ensemble de publications sur un même sujet en particulier (autre que les Trending Topics évidemment !)… Bref, j’ai également réalisé, au fil de mes propres tweets, qu’il n’y avait pas de cohérence dans les thématiques abordées. Et qu’il en est de même pour la plupart d’entre nous. Difficile de faire le tri sur un sujet en particulier sauf à utiliser la fonctionnalité de recherche Twitter.

Je fais beaucoup de curation (via Scoop.it, que je vous conseille fortement. Pour les connaisseurs de l’outil, vous allez rapidement comprendre de quoi je parle) et ma veille est catégorisée par topics/thématiques, ce qui permet d’avoir une information claire et triée.

C’est un peu le même principe que semble préparer Twitter pour ce qui est des actualités. Mais il faudra attendre un peu pour en savoir plus…

J’en ai donc conclu qu’il serait judicieux pour moi (et dans une optique « test and learn » qui plus est) de regrouper mes tweets par thématiques.

Ce qui présente plusieurs avantages :

  • j’utilise de plus en plus les options de recherche de Twitter pour mes propres tweets sur un sujet donné (donc avec un hashtag le plus souvent). Je me sers donc maintenant de Twitter également comme une sorte de bibliothèque de savoirs dans laquelle je peux piocher à n’importe quel moment (et retrouver l’ensemble de mes tweets postés sur le sujet depuis la création de mon compte). Par exemple : @clementisa #IA
  • plutôt que de distiller des informations au compte goutte sur un sujet, j’ai commencé progressivement à utiliser les threads comme une sorte de veille permanente. Comme vous le voyez avec cet exemple, l’ensemble de mes tweets sur le sujet du journalisme est ainsi relié !

  • Ce qui permet de suivre l’ensemble d’une veille et non plusieurs éléments disséminés à droite à gauche. Mais… les tweets sont indépendants les uns des autres, comme vous pouvez le voir ici avec le deuxième tweet de mon exemple ! Ainsi, pour un twittos qui consulte Twitter de manière « classique », rien de change. Si, en revanche, vous souhaitez remonter l’ensemble de ma veille sur le sujet, il vous suffit d' »afficher cette discussion » sous le tweet 😉afficher discussion
  • De plus, lorsque vous animez un compte Twitter a plusieurs (confrères Community Managers, je pense à vous 😁), cela peut vite être le bazar dans l’ordre de vos publications « classiques ». Cependant, si chacun des acteurs reprend le principe du thread, comme je viens de l’expliquer, il n’y a pas de soucis !
  • Autre avantage, chaque élément du thread étant indépendant l’un de l’autre, vous pouvez tout à fait changer de visuel, passer du format photo à vidéo et inversement, mentionner d’autres twittos que dans votre tweet initial (celui qui servira de « couverture » de votre thread en quelque sorte !). Que vous soyez seul ou plusieurs à animer le compte, vous pouvez mettre en place une véritable stratégie de publication ! Car oui, à chaque fois que vous allez alimenter votre thread en revanche, vous pouvez changer de cible, d’influenceurs, d’ambassadeurs, de formats, de visuels… les possibilités sont multiples ! Et n’importe quel twittos peut « prendre le train en marche » et récupérer l’ensemble de votre veille sur votre thématique/hashtag ! Donc, à partir du moment où il tombe sur l’un de vos tweets, il se retrouve intégré dans votre veille.
  • Et pour finir en beauté, sachez que vous pouvez également ajouter à votre thread des anciens tweets que vous souhaitez réexploiter. Pour cela, rien de plus simple : retrouver le tweet en question et copier le lien comme ceci :

Puis l’ajouter dans votre thread :

Si vous ne souhaitez pas utiliser les threads pour diffuser votre veille de manière plus organisée, vous pouvez également utiliser les Twitter Moments. C’est une autre façon de procéder et à peu près similaire à une (grosse différence) près… Hormis si vous prenez la peine de mentionner des twittos lorsque vous diffuserez votre Twitter Moment, vous ne pourrez le faire qu’une seule fois ! Ce qui est dommage !

Néanmoins, cela peut s’avérer utile pour regrouper votre veille sur un sujet en particulier mais qui n’est pas alimenté par vos propres tweets ! Il sera très facile d’intégrer dans votre Twitter Moment les tweets que vous aurez sélectionnés (y compris les vôtres) et de les intégrer au fur et à mesure. L’avantage de ce format est que vous pouvez l’éditer à tout moment puis le mettre à jour en l’alimentant régulièrement et en le rééditant.

Le seul inconvénient de ce format, comme je l’ai déjà dit, est qu’il faut mentionner dans la présentation de votre Twitter Moment, l’ensemble des twittos dont vous reprenez les tweets. Par exemple :

img_0759

Voilà, vous savez tout (ou presque 😉) de ma réflexion pour mieux utiliser son compte Twitter. Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !

Du temps passé sur les réseaux sociaux

En passant

Couv-eMarketer--1024x694.jpg

Nous passons de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux ! Que ce soit en tant que professionnel du digital ou tout simplement en tant qu’utilisateur lambda… D’où la nécessité, de plus en plus souvent de faire des « digital detox » en cette ère d’hyperconnexion.

Ainsi, Facebook s’apprêterait à lancer une nouvelle fonctionnalité pour permettre aux internautes de connaître le temps passé sur son réseau et ainsi mieux le gérer :

Your time on FB.png

Reste à savoir quel est le véritable intérêt pour Facebook (l’intérêt étant pour celui-ci qu’on y passe justement de plus en plus de temps !) ? Est-ce réellement pour nous aider à être plus moins accro ? Attendons que cette mise en application soit effective en France pour en savoir plus.

Quoiqu’il en soit, pour le moment, je ne comprends l’intérêt d’un « simple » compteur de temps (dans l’absolu, nous avons déjà un magnifique outil pour se faire : notre montre !
Le mieux serait, à l’image du site WOF qui informe le joueur de Fortnite du temps qu’il passe sur le jeu et son équivalent en temps de lecture d’un livre (en bas de l’image) par exemple :

Fortnite Ninja

A mon sens, cela permet effectivement de sensibiliser à un usage abusif d’une plateforme. Sur le profil type ci-dessus, on apprend ainsi que l’internaute aurait eu le temps de lire 348 livres, de voir 1 205 films ou de parcourir 8 436 kilomètres à pieds au lieu de jouer pendant environ 88 jours.

Ceci n’est évidemment qu’un exemple parmi tant d’autres. Quels sont ceux que vous connaissez et qui permettent une utilisation plus judicieuse du temps passé par les réseaux sociaux ?

A vos claviers ! 😉

Trucs & astuces : télécharger des vidéos depuis les réseaux sociaux

En passant

montage-video.png

Vous organisez des évènements via votre société, votre marque, votre association ? Vous participez souvent à des conférences, tables rondes, etc. ? Dans le cadre de votre stratégie de contenus sur les réseaux sociaux, il est parfois intéressant de récupérer vos vidéos et/ou celles d’autres participants afin de les republier.

Attention, il n’est pas question ici de s’approprier ou de s’identifier comme auteur de la vidéo si tel n’est pas effectivement le cas. Selon les bonnes pratiques des réseaux sociaux, il est plus courtois (et plus légal) de demander la permission de l’auteur en question et surtout de bien veiller à le mentionner. Ce qui contribuera par ailleurs à vous faire bénéficier d’une audience plus large.

En effet, j’insiste toujours sur le fait qu’un évènement s’organise en trois principales phases : le teasing, le moment en lui-même et l’après-évènement. Ainsi, pour avoir un effet longue traîne et capitaliser au maximum dudit évènement, rien de tel qu’un replay (voire une retrospective à programmer dans votre calendrier éditorial pour cet évènement un an après par exemple).

Voici donc un article de Fidel Navamuel qui présente 5 outils gratuits pour télécharger gratuitement les vidéos en provenance des réseaux sociaux :

https://allweb2.com/2018/06/5-outils-gratuits-pour-telecharger-les-videos-sur-les-reseaux-sociaux/

Quelques outils également à découvrir pour récupérer d’autres contenus avec les différents produits 4K que j’utilise souvent. 🙂

Régalez-vous ! 🙂

 

Vos visuels depuis votre smarphone !

L’époque étant à la généralisation de l’usage des smartphones, vous avez sans doute dû créer un visuel sans avoir votre ordi sous la main. Voici donc quelques astuces pour réaliser vos visuels à partir de votre 3ème main, outils particulièrement utiles pour nous autres Community Managers 😉

over

Over

L’application est gratuite (mais il faudra payer pour enrichir le nombre de polices ou de visuels). Côté images, vous avez accès aux bibliothèques gratuites Unsplash et Pixabay. Les photos sont de qualité, même si cela peut parfois prendre un peu de temps pour trouver le bon visuel).

Vous disposez de gabarits adaptés aux formats des différents réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest, Youtube, Linkedin, …) et d’autres aux dimensions d’écran de plusieurs appareils (iPhone, Watch, 16:9, …). Vous pouvez choisir un arrière-plan de votre bibliothèque personnelle (l’appli différencie les jpg des png, ce qui est pratique pour retrouver un logo en transparence par exemple), dans Unsplash, Pixabay ou Google images. Les traditionnels filtres sont bien présents, mais il y a aussi quantité d’outils de retouche d’image : ajustements colorimétriques, taille, ombrage, opacité, rotation, flou, teinte, masque, etc.

La fonction « teinte » est particulièrement utile. L’application permet d’intégrer un logo en png sur un arrière-plan. Grâce à cette fonction, vous allez pouvoir modifier la teinte du logo ou de votre png, pour l’intégrer proprement dans votre image.

Vous disposez d’Artworks, souvent payants, qui sont des petits objets, des formes, des textes pour agrémenter vos images. Pas toujours facile de trouver ce qu’il vous faut, d’autant que les bibliothèques sont payantes.

canva

Canva

Depuis peu, Canva dispose de son application sur iOs pour iPhone et iPad. On y retrouve les fonctionnalités du site adaptées à la taille d’un écran mobile. Ce qui est particulièrement agréable, c’est qu’une fois connecté, on retrouve sur l’application tous les visuels réalisés sur le site ou sur l’app. Vous pouvez commencer un visuel sur votre téléphone et le reprendre sur votre ordinateur quelques minutes plus tard.

Les formats proposés sont nombreux (on y retrouve la plupart des réseaux sociaux, des gabarits pour votre blog, etc.) Côté photos, vous aurez accès à du gratuit (Unsplash) et du payant. Les layouts vous permettront de gagner du temps pour créer une image rapidement.

spark

Spark Post

Tout comme Canva, vous pouvez aisément l’utiliser depuis le site internet sur votre ordinateur ou depuis l’application sur votre smartphone. Vous retrouvez vos visuels d’une plateforme à l’autre.

On retrouve finalement des fonctionnalités communes : les gabarits, l’accès à des banques d’images gratuites, les titres, etc. Toutefois, il s’agit d’Adobe et il fallait se distinguer. Ainsi, au choix d’image, on a la possibilité de piocher dans sa bibliothèque Lightroom pour les photographes. Cela évite les va-et-vient et les conversions entre applications. Très pratique. Spark propose également des images toutes faites, à modifier, qu’il range par thématiques : Seasonal, Craft, Business, Travel, Food et Lifestyle. Les visuels proposés sont de qualité et servent également à montrer toute la richesse de l’application. Difficile d’ailleurs de faire un faux pas visuel puisque l’application vous guide. En effet, lorsque vous choisissez une image d’arrière-plan, Spark vous propose d’emblée une palette de couleurs pour vos textes et éléments graphiques. Super pratique pour utiliser des couleurs qui fonctionnent ensemble.

C’est l’application qui propose les mises en page de texte les plus folles et les plus créatives. Enfin, vous pouvez animer les éléments de votre composition graphique et exporter tout ça en vidéo ou en gif animé.

Et vous, quel(s) outil(s) utilisez-vous pour créer vos visuels à partir de votre smartphone ? Faites-nous un retour sur leur(s) usage(s) ! 😉

Source : http://www.squid-impact.fr