Vos visuels 360° sur Facebook !

Annoncées en juin dernier, Facebook permet de mettre en ligne des photos 360°. Si le réseau social autorisait d’ores et déjà les vidéos immersives, il était un peu ardu de les réaliser sans un matériel adéquat (les premières caméras 360).

L’avantage des photos par rapport à la vidéo ? Nul besoin d’investir dans un matériel encore assez cher et dont la technologie doit encore évoluer. Un simple smartphone suffira à faire votre bonheur ainsi que l’application Facebook.

Ainsi, un panorama réalisé à partir de votre smartphone :

IMG_2416.JPG

Comment faire ? C’est très simple ! Une fois que vous avez pris votre photo en format panoramique, allez sur votre profil Facebook et chargez votre photo comme ceci :

capture-decran-2016-11-14-a-11-02-20

Capture d’écran 2016-11-14 à 11.02.40.png

Votre visuel définitif ressemblera à ceci :

Capture d’écran 2016-11-14 à 11.04.04.png

Vous noterez le petit cercle sur la droite de l’image qui indique qu’il s’agit d’une vidéo à 360° (180° serait plus juste mais il est tout à fait possible de mettre deux photos bout à bout pour faire un 360° ou même de construire entièrement un visuel 360 !).

Pour cela, les dimensions idéales pourraient être 19 232 x 2 334 pixels (dans mon exemple avec 2 photos mises bout à bout pour faire un 360°).

Et voilà, c’est à vous de jouer ! 😉

Protégez vos visuels sur Internet !

Le droit d’auteur, qui porte sur les écrits, photos, visuels, etc., confère à l’auteur un droit de propriété exclusif sur sa création, aussi bien en matière de droits moraux (divulgation, par exemple) que patrimoniaux (droit d’exploitation de l’œuvre : représentation, reproduction ou adaptation). Si le droit d’auteur s’applique dès la création de l’œuvre, la protection qu’il apporte suppose d’en prouver l’existence.

Mais, en cas de litige, l’auteur doit être en mesure de prouver qu’il est bien l’auteur et la date de création de son œuvre.

Blokai (outil gratuit) est un service en ligne qui se propose de vous aider à protéger vos droits sur vos créations graphiques sur Internet. Photos, designs, dessins, Blockai vous invite à déposer une sorte de copyright en ligne avec un certificat de publication pour faire valoir vos droits.

capture-decran-2016-11-10-a-22-16-01

Blockai va surtout mettre en place une veille automatique sur toutes les images que vous allez déposer sur le service. Pratique.

Après une inscription rapide sur le site, vous allez pouvoir télécharger vote première image (vous pouvez lui donner un titre et une description). Blockai enregistre la date et l’heure de votre dépôt et vous fournit un certificat numérique. Le service va dans le même temps scanner le web et les réseaux sociaux à la recherche de l’image et vous indiquer si elle s’y trouve déjà. Vous pourrez y récupérer les liens des pages où Blockai a déniché votre image.

L’outil va aussi veiller sur vos intérêts en scannant régulièrement le Net et vous alertant si votre image apparait dans de nouveaux endroits. C’est d’une redoutable efficacité.

Blockai va créer avec toutes vos images une page profil regroupant l’ensemble de vos oeuvres. Notez que ces dernières peuvent être publiques ou privées.

Blockai vient d’enrichir son service avec une option pour Twitter. Une fois enregistré il suffit de tweeter une image que vous souhaitez protéger avec le hashtag #blockai. Quelques secondes plus tard, vous recevrez toujours par Twitter un lien qui vous mènera à votre certificat de propriété.

Capture d’écran 2016-11-10 à 22.20.02.png

L’outil Blokai est encore en cours de développement. Il constitue une tentative louable de mettre en place un système de protection du droit d’auteur sur le net et les réseaux sociaux. Si la valeur légale de ce type d’outils est sans doute contestable devant un vrai tribunal, il permettra aux auteurs de veiller à la diffusion et reprise de leurs oeuvres et éventuellement de contacter directement les copieurs pour réclamer leurs droits.

Twitter Moments ou Storify ?

Vous en avez certainement entendu parler ? Twitter vient d’officialiser la mise à disposition de Moments pour tous les utilisateurs. L’intérêt ? Vous permettre d’éditorialiser une série de tweets (rapport à un évènement par exemple) et leur diffusion à votre audience. Je précise tout de suite que Moments n’est pour l’instant accessible que via le web et le mobile. Et pour créer votre Moment, vous devrez passer obligatoirement par la version web (en attendant le déploiement à tous les devices).

Comment faire pour créer un Moment ? Rendez-vous sur votre profil, un bouton «Créer un nouveau Moment» doit apparaître. Pas de panique s’il n’est pas présent, il est déployé progressivement pour l’ensemble des utilisateurs. Les applications mobiles devraient suivre rapidement.

Afin de me faire une idée plus juste de son utilisation, j’ai moi-même réalisé un Moment que vous pouvez visionner en format pdf ici (j’ai pensé à tous, ceux qui sont présents sur Twitter et ceux qui ne le seraient pas encore 🙂 ). Je reviendrai sur ce point dans quelques instants.

Concrètement, lorsque vous créez un Moment, les options qui s’offrent à vous sont les suivantes :
selection-tweets-moments

Bien sûr, avant l’arrivée de cette fonctionnalité sur Twitter, vous avez sans doute utilisé d’autres outils pour faire « le job » ? Pour ma part, j’ai toujours eu un petit faible pour l’outil Storify que je trouve bien pratique ! Et je dois bien avoir que, pour le moment du moins, je ne suis pas encore prête à l’abandonner… Pourquoi ?

Tout d’abord, Storify vous permet de créer votre « histoire » non seulement à partir de tweets mais également à partir d’autres sources comme le montrent les screenshots ci-dessous :

Vous pouvez voir sur la partie droite de l’écran les réseaux sociaux d’où vous pouvez extraire des données :
screenshot-storify-criteres

Pour un exemple un peu plus concret, on peut à la fois extraire du contenu de Facebook et de Twitter :
screenshot-storify-test

Voici donc quelques unes des raisons qui m’amènent à surveiller les prochaines évolutions de Twitter Moments :

  1. Twitter Moments ne se limite pour le moment qu’aux seuls tweets ! Ce qui peut être gênant si l’on souhaite créer une « story » à partir du contenus de différents réseaux sociaux (et éviter, accessoirement, d’avoir à faire le même travail sur chacune des plateformes). Il est vrai cependant que cette fonction est idéale pour créer une liste de vos tweets préférés.
  2. Si vous souhaitez créer un contenu à partir des tweets que vous avez aimés, il vous faudra donc liker tous les tweets que vous voulez utiliser. Ce qui peut être contraignant mais, je vous l’accorde, permet a posteriori d’augmenter l’engagement et donc le reach desdits tweets. Je vous conseille plus d’utiliser la « recherche de tweets » qui est la moins contraignante… Elle a pour avantage (non négligeable) de vous permettre de combiner différentes recherches selon votre besoin.
  3. Personnellement, je trouve que Moment n’est pas (encore) très ergonomique : en effet, si Twitter a toutefois pensé à configurer l’outil pour la version web et mobile,  le look de l’histoire est un peu triste. A contrario, Storify, qui propose deux présentations différentes, vous permettra, en plus d’un simple fil de tweets, d’obtenir une version de type diaporama interactif.
  4. En outre, et c’est fort dommage, Moments ne permet pas (encore) de faire l’articulation entre plusieurs contenus. Storify vous permet en outre, d’écrire des commentaires (format texte) entre chaque contenu(tweet, post, etc.) que vous aurez sélectionné.

Il reste encore quelques points à affiner et sur lesquels j’ai encore quelques interrogations :

  1. Quid des notifications pour les tweetos qui sont « cités » dans le Moment ? Sont-ils notifiés ? Ou faut-il obligatoirement faire un retweet du « Moment » pour le faire ? Storify permet notamment, d’envoyer un tweet aux twittos concernés pour les en informer…
  2. Quid de l’engagement sur un « Moment » ? Quels retours/portées en attendre ? Comment l’optimiser ?

En résumé, Twitter Moments promet d’être un outil très intéressant sous réserve que les options soient plus développées et que la diffusion de ces contenus ne soit pas uniquement axés sur Twitter. Responsables de Twitter, si vous me lisez, n’hésitez pas à me faire un retour sur la roadmap 😉 Je suis joignable sur Twitter à @ClementIsa

Et vous, quel(s) outil(s) utilisez-vous pour « éditorialiser » votre contenu ? Connaissez-vous d’autres outils que Storify ? Pouvez-vous nous en parler ? Quelle(s) différence(s) majeures avec Twitter Moments ?

On ne sait jamais, peut-être est-ce un moyen d’aider Twitter à optimiser son outil au mieux selon les besoins de chacun 😉

Avec Scoop.it, créez vos newsletters sur mesure !

Utilisateurs de Scoop.it (outil de curation ou agrégateur de contenus pour les puristes), vous faites régulièrement votre veille sur des thématiques spécifiques mais vous souhaitez aller plus loin en diffusant régulièrement vos contenus au moyen de newsletters ciblées ?

logo_scoopit_bg-white

Découvrez mes astuces pour valoriser votre veille !

Bien sûr, Scoop.it vous permet, pour peu que vous ayez un compte Pro, Business ou Content Director, de diffuser une newsletter contenant vos dernières publications. Si, en revanche, vous utilisez la version gratuite de Scoop.it, vous n’en n’avez tout simplement pas la possibilité !

Oui mais…

Pour ma part, je ne suis pas totalement satisfaite de cette fonctionnalité car elle ne permet pas (encore) de réaliser une newsletter sur mesure et totalement adaptée à mes problématiques.
J’ai donc trouvé une méthode permettant de réaliser des newsletters régulières sur la thématique de mon choix, à une période donnée.

Comment procéder ?

Scoop.it nous permet de créer des tags (mots clés) à chacune de nos publications. Utilisez-vous cette fonctionnalité ? Si ce n’est pas le cas, je vous le recommande chaudement. Pour ma part, elle me permet de trier ma veille par mois/année mais aussi par catégorisation. Je vous invite donc fortement à l’utiliser. Un exemple concret ?

Exemple d'utilisation de tags

Je vous conseille, par exemple de créer des tags « mois + année », ce qui peut vous permettre de créer des rétrospectives par exemple. Mais vous pouvez également trier les contenus de votre curation par des mots clés spécifiques qui vous permettront aisément de « retrouver vos petits ».

Une fois que vous estimez avoir suffisamment de contenu pour alimenter votre newsletter, filtrez vos résultats à partir d’un mot clé (tag). Malheureusement Scoop.it ne permet pas, à l’heure actuelle, de faire une recherche multi-critères afin d’affiner encore notre sélection. Mais qui sait, peut-être que ça viendra… 🙂

Pour vous donner un exemple concret, si je choisis de faire une newsletter regroupant les guides de bonnes pratiques des grandes entreprises et autres structures, il me suffira de filtrer dans mon topic CommunityManagementActus, le tag « Guide bonnes pratiques » :

Sélection Tag

Après avoir validé votre sélection et vérifié que vous avez les bons contenus, il ne vous reste plus qu’à créer votre pdf, les liens resteront actifs pour accéder aux sources de vos articles ! Vous pouvez également vous contenter de partager l’url créée pour votre recherche. Ce qui donne, toujours en se basant sur le même exemple : http://www.scoop.it/t/communitymanagementactus?q=Guide+de+bonnes+pratiques
L’avantage du partage de l’url ainsi générée ? Son contenu se mettra automatiquement à jour à mesure que vous ajouterez des articles avec le tags « Guide de bonnes pratiques » !

Et voilà ! Vous avez d’autres astuces ? N’hésitez pas à les partager en commentaire 🙂

Au contraire, vous avez des questions ? N’hésitez pas à m’en faire part !

Curation sur Twitter, organisez votre veille avec Favatron

Chaque jour dans le monde, pas moins de 504 millions de tweets circulent sur le site de micro-blogging soit une quantité phénoménale d’informations ! Difficile alors de faire le tri dans tous ces tweets quand bien même vous voudriez faire une veille exhaustive.

Voici un outil qui pourrait vous permettre d’optimiser votre curation (veille d’informations) sur votre média social préféré : Favatron !

Favatron

Vous avez sûrement déjà mis des filtres de recherches en place sur Twitter, faites régulièrement la revue des publications sur la timeline, mais difficile de tout stocker ou de retenir tout le contenu dont vous prenez connaissance (le plus souvent en lecture rapide tant il y a d’informations à la seconde !). Mais voilà, mis à part consulter « à la main » vos favoris, vous aimeriez pouvoir les « archiver » afin de les utiliser plus tard ?

Pour cela, je vous suggère de vous intéresser à cet outil qui vous permettra de recevoir par mail quotidiennement, vos favoris avec un premier aperçu des contenus. Sobre et encore en version bêta, découvrez ce nouvel outil et faites-nous en un retour ! 🙂

Petite suggestion : lors de la première utilisation de Favatron, cet outil vous permettra sans aucun doute de faire le point sur vos favoris. Vos choix sont-ils pertinents (mentions, veille…) ? Ou devez-vous les repenser ?

Pour tester l’outil, voici un code de parrainage valable pour les 5 premiers lecteurs : https://favatron.com/?ref=365041862 😉

 

Source : http://www.blogdumoderateur.com/favatron-favoris-twitter/