Vos visuels depuis votre smarphone !

L’époque étant à la généralisation de l’usage des smartphones, vous avez sans doute dû créer un visuel sans avoir votre ordi sous la main. Voici donc quelques astuces pour réaliser vos visuels à partir de votre 3ème main, outils particulièrement utiles pour nous autres Community Managers 😉

over

Over

L’application est gratuite (mais il faudra payer pour enrichir le nombre de polices ou de visuels). Côté images, vous avez accès aux bibliothèques gratuites Unsplash et Pixabay. Les photos sont de qualité, même si cela peut parfois prendre un peu de temps pour trouver le bon visuel).

Vous disposez de gabarits adaptés aux formats des différents réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest, Youtube, Linkedin, …) et d’autres aux dimensions d’écran de plusieurs appareils (iPhone, Watch, 16:9, …). Vous pouvez choisir un arrière-plan de votre bibliothèque personnelle (l’appli différencie les jpg des png, ce qui est pratique pour retrouver un logo en transparence par exemple), dans Unsplash, Pixabay ou Google images. Les traditionnels filtres sont bien présents, mais il y a aussi quantité d’outils de retouche d’image : ajustements colorimétriques, taille, ombrage, opacité, rotation, flou, teinte, masque, etc.

La fonction « teinte » est particulièrement utile. L’application permet d’intégrer un logo en png sur un arrière-plan. Grâce à cette fonction, vous allez pouvoir modifier la teinte du logo ou de votre png, pour l’intégrer proprement dans votre image.

Vous disposez d’Artworks, souvent payants, qui sont des petits objets, des formes, des textes pour agrémenter vos images. Pas toujours facile de trouver ce qu’il vous faut, d’autant que les bibliothèques sont payantes.

canva

Canva

Depuis peu, Canva dispose de son application sur iOs pour iPhone et iPad. On y retrouve les fonctionnalités du site adaptées à la taille d’un écran mobile. Ce qui est particulièrement agréable, c’est qu’une fois connecté, on retrouve sur l’application tous les visuels réalisés sur le site ou sur l’app. Vous pouvez commencer un visuel sur votre téléphone et le reprendre sur votre ordinateur quelques minutes plus tard.

Les formats proposés sont nombreux (on y retrouve la plupart des réseaux sociaux, des gabarits pour votre blog, etc.) Côté photos, vous aurez accès à du gratuit (Unsplash) et du payant. Les layouts vous permettront de gagner du temps pour créer une image rapidement.

spark

Spark Post

Tout comme Canva, vous pouvez aisément l’utiliser depuis le site internet sur votre ordinateur ou depuis l’application sur votre smartphone. Vous retrouvez vos visuels d’une plateforme à l’autre.

On retrouve finalement des fonctionnalités communes : les gabarits, l’accès à des banques d’images gratuites, les titres, etc. Toutefois, il s’agit d’Adobe et il fallait se distinguer. Ainsi, au choix d’image, on a la possibilité de piocher dans sa bibliothèque Lightroom pour les photographes. Cela évite les va-et-vient et les conversions entre applications. Très pratique. Spark propose également des images toutes faites, à modifier, qu’il range par thématiques : Seasonal, Craft, Business, Travel, Food et Lifestyle. Les visuels proposés sont de qualité et servent également à montrer toute la richesse de l’application. Difficile d’ailleurs de faire un faux pas visuel puisque l’application vous guide. En effet, lorsque vous choisissez une image d’arrière-plan, Spark vous propose d’emblée une palette de couleurs pour vos textes et éléments graphiques. Super pratique pour utiliser des couleurs qui fonctionnent ensemble.

C’est l’application qui propose les mises en page de texte les plus folles et les plus créatives. Enfin, vous pouvez animer les éléments de votre composition graphique et exporter tout ça en vidéo ou en gif animé.

Et vous, quel(s) outil(s) utilisez-vous pour créer vos visuels à partir de votre smartphone ? Faites-nous un retour sur leur(s) usage(s) ! 😉

Source : http://www.squid-impact.fr

Twitter Moments ou Storify ?

Vous en avez certainement entendu parler ? Twitter vient d’officialiser la mise à disposition de Moments pour tous les utilisateurs. L’intérêt ? Vous permettre d’éditorialiser une série de tweets (rapport à un évènement par exemple) et leur diffusion à votre audience. Je précise tout de suite que Moments n’est pour l’instant accessible que via le web et le mobile. Et pour créer votre Moment, vous devrez passer obligatoirement par la version web (en attendant le déploiement à tous les devices).

Comment faire pour créer un Moment ? Rendez-vous sur votre profil, un bouton «Créer un nouveau Moment» doit apparaître. Pas de panique s’il n’est pas présent, il est déployé progressivement pour l’ensemble des utilisateurs. Les applications mobiles devraient suivre rapidement.

Afin de me faire une idée plus juste de son utilisation, j’ai moi-même réalisé un Moment que vous pouvez visionner en format pdf ici (j’ai pensé à tous, ceux qui sont présents sur Twitter et ceux qui ne le seraient pas encore 🙂 ). Je reviendrai sur ce point dans quelques instants.

Concrètement, lorsque vous créez un Moment, les options qui s’offrent à vous sont les suivantes :
selection-tweets-moments

Bien sûr, avant l’arrivée de cette fonctionnalité sur Twitter, vous avez sans doute utilisé d’autres outils pour faire « le job » ? Pour ma part, j’ai toujours eu un petit faible pour l’outil Storify que je trouve bien pratique ! Et je dois bien avoir que, pour le moment du moins, je ne suis pas encore prête à l’abandonner… Pourquoi ?

Tout d’abord, Storify vous permet de créer votre « histoire » non seulement à partir de tweets mais également à partir d’autres sources comme le montrent les screenshots ci-dessous :

Vous pouvez voir sur la partie droite de l’écran les réseaux sociaux d’où vous pouvez extraire des données :
screenshot-storify-criteres

Pour un exemple un peu plus concret, on peut à la fois extraire du contenu de Facebook et de Twitter :
screenshot-storify-test

Voici donc quelques unes des raisons qui m’amènent à surveiller les prochaines évolutions de Twitter Moments :

  1. Twitter Moments ne se limite pour le moment qu’aux seuls tweets ! Ce qui peut être gênant si l’on souhaite créer une « story » à partir du contenus de différents réseaux sociaux (et éviter, accessoirement, d’avoir à faire le même travail sur chacune des plateformes). Il est vrai cependant que cette fonction est idéale pour créer une liste de vos tweets préférés.
  2. Si vous souhaitez créer un contenu à partir des tweets que vous avez aimés, il vous faudra donc liker tous les tweets que vous voulez utiliser. Ce qui peut être contraignant mais, je vous l’accorde, permet a posteriori d’augmenter l’engagement et donc le reach desdits tweets. Je vous conseille plus d’utiliser la « recherche de tweets » qui est la moins contraignante… Elle a pour avantage (non négligeable) de vous permettre de combiner différentes recherches selon votre besoin.
  3. Personnellement, je trouve que Moment n’est pas (encore) très ergonomique : en effet, si Twitter a toutefois pensé à configurer l’outil pour la version web et mobile,  le look de l’histoire est un peu triste. A contrario, Storify, qui propose deux présentations différentes, vous permettra, en plus d’un simple fil de tweets, d’obtenir une version de type diaporama interactif.
  4. En outre, et c’est fort dommage, Moments ne permet pas (encore) de faire l’articulation entre plusieurs contenus. Storify vous permet en outre, d’écrire des commentaires (format texte) entre chaque contenu(tweet, post, etc.) que vous aurez sélectionné.

Il reste encore quelques points à affiner et sur lesquels j’ai encore quelques interrogations :

  1. Quid des notifications pour les tweetos qui sont « cités » dans le Moment ? Sont-ils notifiés ? Ou faut-il obligatoirement faire un retweet du « Moment » pour le faire ? Storify permet notamment, d’envoyer un tweet aux twittos concernés pour les en informer…
  2. Quid de l’engagement sur un « Moment » ? Quels retours/portées en attendre ? Comment l’optimiser ?

En résumé, Twitter Moments promet d’être un outil très intéressant sous réserve que les options soient plus développées et que la diffusion de ces contenus ne soit pas uniquement axés sur Twitter. Responsables de Twitter, si vous me lisez, n’hésitez pas à me faire un retour sur la roadmap 😉 Je suis joignable sur Twitter à @ClementIsa

Et vous, quel(s) outil(s) utilisez-vous pour « éditorialiser » votre contenu ? Connaissez-vous d’autres outils que Storify ? Pouvez-vous nous en parler ? Quelle(s) différence(s) majeures avec Twitter Moments ?

On ne sait jamais, peut-être est-ce un moyen d’aider Twitter à optimiser son outil au mieux selon les besoins de chacun 😉

Avec Scoop.it, créez vos newsletters sur mesure !

Utilisateurs de Scoop.it (outil de curation ou agrégateur de contenus pour les puristes), vous faites régulièrement votre veille sur des thématiques spécifiques mais vous souhaitez aller plus loin en diffusant régulièrement vos contenus au moyen de newsletters ciblées ?

logo_scoopit_bg-white

Découvrez mes astuces pour valoriser votre veille !

Bien sûr, Scoop.it vous permet, pour peu que vous ayez un compte Pro, Business ou Content Director, de diffuser une newsletter contenant vos dernières publications. Si, en revanche, vous utilisez la version gratuite de Scoop.it, vous n’en n’avez tout simplement pas la possibilité !

Oui mais…

Pour ma part, je ne suis pas totalement satisfaite de cette fonctionnalité car elle ne permet pas (encore) de réaliser une newsletter sur mesure et totalement adaptée à mes problématiques.
J’ai donc trouvé une méthode permettant de réaliser des newsletters régulières sur la thématique de mon choix, à une période donnée.

Comment procéder ?

Scoop.it nous permet de créer des tags (mots clés) à chacune de nos publications. Utilisez-vous cette fonctionnalité ? Si ce n’est pas le cas, je vous le recommande chaudement. Pour ma part, elle me permet de trier ma veille par mois/année mais aussi par catégorisation. Je vous invite donc fortement à l’utiliser. Un exemple concret ?

Exemple d'utilisation de tags

Je vous conseille, par exemple de créer des tags « mois + année », ce qui peut vous permettre de créer des rétrospectives par exemple. Mais vous pouvez également trier les contenus de votre curation par des mots clés spécifiques qui vous permettront aisément de « retrouver vos petits ».

Une fois que vous estimez avoir suffisamment de contenu pour alimenter votre newsletter, filtrez vos résultats à partir d’un mot clé (tag). Malheureusement Scoop.it ne permet pas, à l’heure actuelle, de faire une recherche multi-critères afin d’affiner encore notre sélection. Mais qui sait, peut-être que ça viendra… 🙂

Pour vous donner un exemple concret, si je choisis de faire une newsletter regroupant les guides de bonnes pratiques des grandes entreprises et autres structures, il me suffira de filtrer dans mon topic CommunityManagementActus, le tag « Guide bonnes pratiques » :

Sélection Tag

Après avoir validé votre sélection et vérifié que vous avez les bons contenus, il ne vous reste plus qu’à créer votre pdf, les liens resteront actifs pour accéder aux sources de vos articles ! Vous pouvez également vous contenter de partager l’url créée pour votre recherche. Ce qui donne, toujours en se basant sur le même exemple : http://www.scoop.it/t/communitymanagementactus?q=Guide+de+bonnes+pratiques
L’avantage du partage de l’url ainsi générée ? Son contenu se mettra automatiquement à jour à mesure que vous ajouterez des articles avec le tags « Guide de bonnes pratiques » !

Et voilà ! Vous avez d’autres astuces ? N’hésitez pas à les partager en commentaire 🙂

Au contraire, vous avez des questions ? N’hésitez pas à m’en faire part !

Curation sur Twitter, organisez votre veille avec Favatron

Chaque jour dans le monde, pas moins de 504 millions de tweets circulent sur le site de micro-blogging soit une quantité phénoménale d’informations ! Difficile alors de faire le tri dans tous ces tweets quand bien même vous voudriez faire une veille exhaustive.

Voici un outil qui pourrait vous permettre d’optimiser votre curation (veille d’informations) sur votre média social préféré : Favatron !

Favatron

Vous avez sûrement déjà mis des filtres de recherches en place sur Twitter, faites régulièrement la revue des publications sur la timeline, mais difficile de tout stocker ou de retenir tout le contenu dont vous prenez connaissance (le plus souvent en lecture rapide tant il y a d’informations à la seconde !). Mais voilà, mis à part consulter « à la main » vos favoris, vous aimeriez pouvoir les « archiver » afin de les utiliser plus tard ?

Pour cela, je vous suggère de vous intéresser à cet outil qui vous permettra de recevoir par mail quotidiennement, vos favoris avec un premier aperçu des contenus. Sobre et encore en version bêta, découvrez ce nouvel outil et faites-nous en un retour ! 🙂

Petite suggestion : lors de la première utilisation de Favatron, cet outil vous permettra sans aucun doute de faire le point sur vos favoris. Vos choix sont-ils pertinents (mentions, veille…) ? Ou devez-vous les repenser ?

Pour tester l’outil, voici un code de parrainage valable pour les 5 premiers lecteurs : https://favatron.com/?ref=365041862 😉

 

Source : http://www.blogdumoderateur.com/favatron-favoris-twitter/

Twitter, ce que vous devez savoir… pour votre business

tout-savoir-sur-twitter

La sortie du livre « Tout savoir sur… Twitter – C’est bon pour le business ! » écrit par Camille Jourdain aux éditions Kawa a été l’occasion d’explorer avec lui l’univers de ce média social.

Que vous soyez débutant ou plus chevronné, ce livre saura vous guider sur les bonnes pratiques à employer pour être performant sur Twitter. La Twittosphère est un monde à part entière avec son langage, ses codes, ses experts dont il est important de maîtriser les bases. Divisé en trois grandes parties : les différentes campagnes de communication de marques, des témoignages d’experts dont vous pourrez tirer des leçons pour la mise en place de votre présence (bonnes pratiques), les outils qui vous serviront à gérer votre compte de manière optimale.

A l’image de la préface de Grégory Pouy, ce livre vous donnera une autre vision de la puissance de Twitter (excellent média de prise de contacts, de partages et d’échanges) et vous aidera à optimiser votre utilisation.

Un grand merci à Camille d’avoir accepté jouer le jeu de l’interview… De quoi vous donner envie de plonger dans son livre pour en apprendre plus sur Twitter et mettre en place une stratégie digitale adaptée à votre entreprise, les exemples y sont nombreux et vous permettront de reprendre des concepts qui ont fait leurs preuves !

Twitter

Camille Jourdain

Selon toi, qu’est ce qui fait qu’une entreprise a tout intérêt à se mettre à Twitter ?

Camille Jourdain : « Le potentiel de ce réseau social est impressionnant ! Pour tout vous dire, c’est mon préféré, j’y passe beaucoup, beaucoup de temps depuis 2007, année au cours de laquelle j’ai décidé de tester Twitter. Il n’est donc pas nouveau mais permet de communiquer efficacement avec des messages courts de 140 caractères. En plus, son fonctionnement est assez simple, il suffit de comprendre le vocabulaire de base, hashtag, mention, retweet et le tour est joué.

Les entreprises l’utilisent pour différentes raisons, citons les trois principales : créer du trafic sur un site web, gérer son e-réputation et générer du chiffre d’affaire. Je présente ces usages, et bien plus encore, dans mon livre : avec des exemples concrets de marques, des tests d’outils et des témoignages de professionnels ».

Twitter

Quels premier(s) conseil(s) donnerais-tu à un nouveau Twitto ?

CJ : « Parce que le contenu est roi et qu’il est important de le mettre en valeur, je conseille de tweeter des types de contenus variés, c’est à dire des articles, des liens, des vidéos et bien évidemment des images en sachant que ces dernières sont les plus partagées. Elles génèrent de forts taux d’engagement, ainsi qu’un grand nombre de retweets et de favoris. Twitter a d’ailleurs réalisé une étude à ce sujet. Plus de 2 millions de tweets envoyés par des milliers de personnes pendant un mois ont été analysés afin de connaître la nature des contenus qui génèrent le plus de retweets. Résultats : la photo arrive sans surprise en tête (35%), suivis par la vidéo (28%), la citation (19%), un chiffre (17%) et le hashtag (16%) ».

Taux de RT

Twitter

Quels sont les premiers écueils à éviter selon toi ?

CJ : « Avancer sans construire une réelle stratégie est pour moi, une véritable erreur. En effet, des utilisateurs et certaines marques commencent par suivre un maximum de tweetos, sans lire leur bio et sans regarder de quoi ils parlent sur le réseau. On parle de Mass-Follow. Attention, cette idée est négative, très mal perçue par les tweetos. Ceux qui ont une certaine expérience du réseau, ont, pour la plupart, déjà testé le Mass-Follow. C’est mon cas, au début et sur une courte période, mais je ne le conseille pas. Faire du Mass-Follow en espérant le “follow back” peut sembler très utile mais cette pratique a ses limites. Pourquoi ? D’abord parce que Twitter a fixé un quota à 2000 followings pour les nouveaux inscrits, il est, par contre, possible d’aller plus loin quand on atteint un certain nombre de followers. Le Mass-Follow peut être réalisé pour recruter des followers mais il faudra ensuite les fidéliser et c’est bien là, selon moi, le plus difficile ».

Twitter

Quels sont les premiers éléments pour mettre en place sa stratégie de présence sur Twitter ?

CJ : « Même si les entreprises qui n’ont pas encore de compte Twitter s’y prennent avec un peu de retard, elles peuvent encore se lancer et en tirer des bénéfices. Chaque réseau a ses spécificités, être présent sur Twitter ou sur Facebook n’a pas la même signification. Je leurs conseille, dans un premier temps, de se poser les bonnes questions. La première : quel intérêt Twitter peut avoir pour mon entreprise ? J’en parlais au début de l’interview. La seconde : comment atteindre mes objectifs sur Twitter ? Les moyens sont nombreux et variés en fonction de la nature des objectifs. Mais surtout, elles ont le devoir de penser à des notions essentielles sur Twitter : l’échange, le partage et l’interaction ! Twitter ne sert pas qu’à poster des messages à sens unique, bien au contraire. Il sert à créer des conversations, à poser des questions, y répondre, à soumettre des idées, à s’enrichir des échanges avec sa communauté. Prendre en compte ces notions est une condition indispensable à la mise en place d’une bonne stratégie de présence sur Twitter ».

Retrouvez Camille sur Twitter : @camj59

Twitter

Et vous, quelle utilisation faites-vous de Twitter ? Comment avez-vous débuter sur ce média social ? Faites-nous partager votre expérience !